Support us on Behance by clicking “Appreciate” button
View Project

Préserver les océans tout en nourrissant l'humanité

Innovafeed produit une farine de larves d’insectes remplaçant la farine de poisson sauvage en pisciculture. En effet, les poissons d’élevage sont aujourd’hui nourris de granulats formés à 30% environ de protéine animale sous la forme de farine de poisson sauvage et 70% de farines végétales. Compte-tenu de l’érosion du stock de poissons (qui ne s’élève plus qu’à environ 10% du stock d’il y a un siècle), le prix de la farine de poisson risque d’augmenter et est par ailleurs volatil. La remplacer par de la farine d’insecte dont le prix est stable intéresse de ce fait la filière piscicole, par ailleurs désireuse de proposer des aliments sains et respectueux de l’environnement.

Le développement récent de cette activité repose sur une évolution réglementaire : l’autorisation depuis juillet 2017 de nourrir des poissons d’élevage avec des insectes au sein de l’Union européenne.

La première usine d'Innovafeed (à Gouzeaucourt, dans les Hauts-de-France)

Impact

  • Préservation de la biodiversité : permet de nourrir des poissons d’élevage en évitant la prédation de poissons sauvages ;
  • Protection de la santé publique : les poissons sauvages contiennent des polluants qui sont métabolisés par les poissons d’élevage nourris de farine de poisson sauvage (PCB, dioxine et métaux lourds dont notamment arsenic et mercure). Les humains qui consomment ces poissons d’élevage sont contaminés à leur tour. La farine d’insecte ne contient pas ces polluants et évite leur métabolisation humaine.
L'équipe fondatrice d'Innovafeed, de gauche à droite Guillaume Gras, Clément Ray, Aude Guo et Bastien Oggeri

Innovafeed

Nouvelle source de protéines provenant de l’élevage d’insectes à destination essentiellement des truites d'élevage.

Montant investi :
500k€
Date :
décembre 2017
Secteur :
Biotech
Rôle :
Lead

Nos autres participations