OpenAirlines optimise la consommation de kérosène des avions

Posté le
3/6/2015

Pour aider les compagnies à réduire leur consommation de kérosène, qui pèse 30 % du coût du transport aérien, la start-up toulousaine OpenAirlines a lancé, depuis 2013, le logiciel d'analyse de vol SkyBreathe Fuel Efficiency. « Transavia a ainsi économisé 2 % de kérosène en un an ", affirme Alexandre Feray, PDG d'OpenAirlines, qui a vendu son service à 9 compagnies, dont Icelandair, Aigle Azur, Hermes Airlines, Air Méditerranée...

La société vient de lever 1 million d'euros auprès d'Alter Equity 3P pour accélérer son envol en créant deux filiales en Asie et aux Etats-Unis, en 2015 et 2016. L'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 1,1 million d'euros en 2014 et table sur 1,7 million en 2015, avec un effectif renforcé de 15 à 20 personnes.

Ancien informaticien chez Air France, Alexandre Feray a créé OpenAirlines, fin 2006, pour réaliser un logiciel d'optimisation du planning du personnel navigant pour la compagnie nationale. Il a développé ensuite son logiciel d'économie de carburant, en participant au programme de recherche européen Clean Sky, en 2010 et 2011.

Concrètement, l'entreprise récupère les données du vol auprès de la carte soeur de la boîte noire, puis les corrèle avec les conditions du vol (météo, poids de l'avion, trafic aérien...). Elle établit sur une carte en 3D les endroits où le pilote, qui consulte le document par mail ou Internet une fois au sol, aurait pu économiser du carburant. « Nous avons trois concurrents, mais on est le seul à calculer les gains de carburant vol par vol, alors que les autres établissent un calcul statistique ", affirme Alexandre Feray. Sur sa lancée, OpenAirlines poursuit sa R & D pour donner des conseils au contrôle aérien et chercher une solution en temps réel.

OpenAirlines optimise la consommation de kérosène des avions
Posté le
3/6/2015
dans
Participations

A lire également

Actualites

La « Joconde » au secours du patrimoine

Le fonds de dotation du Louvre s’associe avec Alter Equity pour financer la réhabilitation de sites patrimoniaux.

Participations

Magic Makers apprend aux enfants à devenir acteurs du numérique

« Chef de file, Alter Equity investit 2 millions, suivi par Educapital, Econocom et Kima Ventures »

Interviews

Alter Equity investit dans des entreprises utiles ...

La fondatrice d’Alter Equity, Fanny Picard, a répondu aux questions de l’émission « L’Invitée des Echos ».Elle détaille la stratégie de son fonds d’investissement, et considère que les projets responsables et rentabilité sont compatibles.

Participations

InnovaFeed lève 15 millions d'euros pour produire ses protéines à base d'insectes

La biotech française boucle une levée de 15 millions d'euros. La matière première qu'elle produit se destine à nourrir les poissons élevés en aquaculture.

Actualites

Fanny Picard s'engage pour la transition écologique aux côtés de 100 chefs d'entreprise

Dans une tribune au « Monde », un collectif de chefs d’entreprise plaide pour une politique de la France davantage volontariste contre le réchauffement climatique.

Interviews

Fanny Picard, financière militante

« Je voulais construire un modèle d’investissement soutenant l’intérêt général dans ses dimensions sociale et environnementale tout en permettant une rentabilité »

Interviews

Alter Equity joue la carte de la finance responsable

« Il faut réinventer les modèles économiques pour que le capitalisme ne détruise pas lui-même les conditions de sa prospérité »

Interviews

Alter Equity, un capitalisme éthique et rentable

« Le but du fonds est de démontrer qu’une économie vertueuse est financièrement intéressante »

Interviews

L'intérêt général au coeur de la finance

Fanny Picard a quitté la finance « pure et dure » pour monter un fonds d’investissement éthique, et réaliser son rêve d’agir pour l’intérêt général.