Le normand Green & Biz lève 17 millions pour doper les "smartphones durables"

Posté le
22/10/2015

La start-up reconditionne des smartphones usagés et les revend.

Tout est résumé dans le nom de la société : Green & Biz mise sur le développement durable, sans mettre de côté les impératifs de rentabilité. Et le concept séduit visiblement les investisseurs. Cette entreprise située dans la Manche, près d'Avranches et du Mont-Saint-Michel, vient de réunir 17 millions d'euros. La levée de fonds a été menée par le fonds Novi 2, géré par Idinvest, qui apporte 13 millions dont 5 millions en obligations convertibles, et Alter Equity (4 millions). Les dirigeants de la société restent les premiers actionnaires.

Fondé il y a à peine deux ans, Green & Biz reconditionne des objets électroniques, essentiellement des smartphones mais aussi des tablettes et des PC. Il achète des téléphones usagés, les reconditionne et les revend, en moyenne 30 % moins cher qu'un téléphone neuf. « Il existait une anomalie sur le marché, explique Matthieu Millet, fondateur de Green & Biz. Un produit racheté à un consommateur était revendu sans TVA vers la Chine pour être reconditionné, puis importé avec la TVA. L'impact tarifaire sur le consommateur était donc nul. En réindustrialisant le processus de recyclage en Europe, on parvient à revendre moins cher. "

Green & Biz a créé deux marques, l'une premium, Remade in France, qui propose un téléphone d'occasion sans défaut, dans son étui, et une autre moins chère, SLP, avec des téléphones présentant quelques défauts. La société a réalisé un chiffre d'affaires de 23 millions d'euros l'an dernier, pour sa première année d'exploitation, et table sur des revenus de 85 millions d'euros en 2015. « C'est toutefois une activité qui demande de la trésorerie pour acheter le matériel en gros. Même si nous sommes rentables, il nous fallait donc des fonds pour soutenir notre croissance. D'autant que nous avons des problématiques industrielles ", explique Matthieu Millet. Deux usines de production, l'une à Poilley dans la Manche et l'autre à Angers, travaillent ainsi pour Remade in France. Au total, la société emploie 230 personnes, dont 150 emplois créés sur les douze derniers mois, et envisage de recruter 100 autres salariés d'ici à la fin 2016.

40 % de ventes en ligne

Les produits Green & Biz sont aujourd'hui revendus dans presque toutes les enseignes de distribution, physique (Auchan, Carrefour, Leclerc, Casino, Darty, etc.) et en ligne (Amazon, Cdiscount, Fnac.com...), Internet représentant environ 40 % des ventes. La société a aussi commencé à vendre ses smartphones reconditionnés à l'étranger, en Espagne et au Portugal, et se positionne désormais sur l'Allemagne, le Benelux et l'Europe du Nord. « Nous voulons nous imposer comme le leader européen du secteur, avant d'ouvrir de nouveaux territoires ", ajoute Matthieu Millet.

De leur côté, les fonds ont été séduits par un concept amené selon eux à se développer. « Le marché s'ouvre, Remade in France pourrait s'affirmer comme le premier label sur les smartphones d'occasion », note Valérie Ducourty, directrice d'investissement chez Idinvest Partners. Pour Fanny Picard, associée fondatrice d'Alter Equity, « ce concept innovant pourrait augurer de nouvelles pratiques de consommation souhaitables, et réduire notamment l'utilisation de métaux rares ".

Le normand Green & Biz lève 17 millions pour doper les "smartphones durables"
Posté le
22/10/2015
dans
Participations

A lire également

Actualites

La « Joconde » au secours du patrimoine

Le fonds de dotation du Louvre s’associe avec Alter Equity pour financer la réhabilitation de sites patrimoniaux.

Participations

Magic Makers apprend aux enfants à devenir acteurs du numérique

« Chef de file, Alter Equity investit 2 millions, suivi par Educapital, Econocom et Kima Ventures »

Interviews

Alter Equity investit dans des entreprises utiles ...

La fondatrice d’Alter Equity, Fanny Picard, a répondu aux questions de l’émission « L’Invitée des Echos ».Elle détaille la stratégie de son fonds d’investissement, et considère que les projets responsables et rentabilité sont compatibles.

Participations

InnovaFeed lève 15 millions d'euros pour produire ses protéines à base d'insectes

La biotech française boucle une levée de 15 millions d'euros. La matière première qu'elle produit se destine à nourrir les poissons élevés en aquaculture.

Actualites

Fanny Picard s'engage pour la transition écologique aux côtés de 100 chefs d'entreprise

Dans une tribune au « Monde », un collectif de chefs d’entreprise plaide pour une politique de la France davantage volontariste contre le réchauffement climatique.

Interviews

Fanny Picard, financière militante

« Je voulais construire un modèle d’investissement soutenant l’intérêt général dans ses dimensions sociale et environnementale tout en permettant une rentabilité »

Interviews

Alter Equity joue la carte de la finance responsable

« Il faut réinventer les modèles économiques pour que le capitalisme ne détruise pas lui-même les conditions de sa prospérité »

Interviews

Alter Equity, un capitalisme éthique et rentable

« Le but du fonds est de démontrer qu’une économie vertueuse est financièrement intéressante »

Interviews

L'intérêt général au coeur de la finance

Fanny Picard a quitté la finance « pure et dure » pour monter un fonds d’investissement éthique, et réaliser son rêve d’agir pour l’intérêt général.